un vignoble historique

S'enraciner et résister

Cette dynamique se maintient superbement jusqu’en 1866, où la foudroyante propagation du phylloxéra détruisit 95 % du vignoble. Bien rares sont ceux qui furent épargnés, la maladie identifiée en France gagna rapidement tous les vignobles, européens d’abord, puis au niveau mondial. Le phylloxéra, ce minuscule insecte ravageur, s’installe généralement sur les racines du plant et ses piqûres le tuent en l’espace de quelques années. Seule la pugnacité de quelques-uns permettra après trente ans d’efforts le renouveau des terres et la renaissance du grand vin des papes.
Lire la suite >
Notre aïeul Gratien « le Père Pape » fut de ceux-là et replanta cep après cep la totalité de ses vignes sur des porte-greffes américains, naturellement résistants. En 1923, avec Alphonse, l’activité du Domaine bat son plein, la commercialisation se fait désormais aussi en bouteilles et les exportations sont au beau fixe. À partir de là, les membres de la famille n’auront de cesse de développer les Vignobles Mayard. Presque un siècle après, la propriété s’étend sur 43 hectares, dont 17 d’un seul tenant et produit en 2020 le premier millésime Agriculture biologique (AB).

Notre terroir

Érigée sur une colline de 120 mètres d'altitude, l’AOC Châteauneuf du Pape est la première Appellation d’Origine Contrôlée de France créée en 1936 par le Baron Leroy. Bénéficiant d’un climat méditerranéen exceptionnel, l’hiver froid et pluvieux permet au sol de se recharger en eau. L’été quant à lui allie soleil pour une maturité et une concentration exceptionnelle qui apportent sucre, couleur et tanins. Le mistral, meilleur allié du vigneron, évite le gel en brassant l’air dans les parcelles, sèche le vignoble après un épisode pluvieux, et freine la propagation des maladies.
Lire la suite >
Notre vignoble s’inscrit dans un terroir idéal pour la culture de la vigne, véritable écrin du Sud de la France. Nos divers cépages sont plantés sur des sols argileux, calcaire, sableux, très souvent en présence de galets roulés, marque de fabrique de l’appellation. Ils ont pour particularité de restituer aux grappes la chaleur accumulée et donc permettre au raisin d’arriver à une maturité parfaite. Jouer sur la diversité des sols donne aux vins, arômes et structure, et explique la complexité et l’unicité des vins de Châteauneuf du Pape.

Les cépages

Une vingtaine de parcelles mêlant 11 cépages différents sont réparties sur l’appellation, certaines sont plantées depuis plus d’un siècle, peu après la période phylloxérique.

LES ROUGES

Grenache
Syrah
Mourvèdre
Cinsault
Counoise
Le Grenache amène structure et complexité à nos vins, nous l’utilisons majoritairement dans toutes nos cuvées. C’est le cépage méridional par excellence, il permet de produire des vins chaleureux empreints d’arômes et de saveurs du Sud de la France
La Syrah possède une richesse aromatique et une intensité colorante qui la rendent indispensable à nos assemblages. Ce cépage parfaitement adapté à nos conditions climatiques et à nos terroirs, donne des vins charpenté et de garde aux arômes puissants et complexes.
Le Mourvèdre nécessite beaucoup de lumière et de chaleur, c’est sur les zones méridionales qu’il est le mieux adapté. L’intensité et la qualité de ses arômes grandissent avec le vieillissement. Il est à l’origine de vins colorés, tanniques et de longue garde.
Le Cinsault exprime tout son potentiel sur des petits rendements, ses arômes sont surprenant d’expression et tendent vers les fruits frais. Avec ses tanins souples et soyeux il permet d’apporter finesse à nos vins.
La Counoise figure parmi les cépages autorisés à Châteauneuf du Pape mais on la retrouve rarement. C’est un cépage que nous avons décidé de remettre au goût du jour car il est particulièrement intéressant sur nos terroirs et semble bien résister aux fortes chaleurs. Il donne des vins à la robe foncée, aux arômes de fruits noirs et d’épices.

LES BLANCS

Grenache
Roussanne
Clairette
Bourboulenc
Le Grenache blanc entre dans l’assemblage de notre vin blanc auquel il confère richesse, gras et notes florales.
La Roussanne produit des vins élégants aux arômes de miel, d’abricot et d’aubépine, dont l’acidité permet une bonne aptitude à la garde.
La Clairette apporte de la fraîcheur et donne un vin floral, souple et rond, à la finale amère et fraîche.
Le Bourboulenc vient compléter l’assemblage de notre blanc par la tension qu’il confère, c’est un cépage peu aromatique que nous utilisons principalement pour sa fraîcheur.

Nos parcelles

N°01 - Grand Coulet
N°02 – Terres Blanches
N°03 – La Crau Ouest
N°04 – Charbonnières
N°05 - Bois-Dauphin
N°06 - Trou de Valori
N°07 - Bas Serres
N°08 - La Crau
N°09 - Les Bédines Nord

N°10 - Barbe d'Asne
N°11 – Montpertuis
N°12 – Montolivet
N°13 - La Fortiasse
N°14 - La Gardine
N°15 - Le Lac
N°16 - Les Mascaronnes
N°17 - Les Plagnes
N°18 - L'Etang
N°19 - Bois de la Ville
N°20 - Les Bousquets

Les lieux-dits

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram